Contribution fondamentale à notre réflexion : à lire absolument

 

Pascal Charvet, Inspecteur général honoraire de Lettres, Directeur honoraire de l'ONISEP transmet à la CNARELA ce texte   qu'il avait initié en 2007 en tant qu'Inspecteur général.

 

Ce texte était le texte de consensus et de synthèse entre l’Université (Paul Demont, Arnaud Zucker, Jean François Balaudé), l’EHESS (Pierre Judet de la Combe),  les professeurs de Classes Préparatoires Littéraires ( Yves Touchefeu , Patrick Voisin Cécilia Suzonni), et surtout les deux ENS, qui avaient donné leur accord : Monique Trédé pour ULM, Gérard Salamon pour l'ENS Lyon). ainsi que l’IG (Pascal Charvet mandaté par le groupe des Lettres). Ce texte n’avait pas l’objet de diffusion officielle ni par l’IG ni par le ministère. Il avait pour but d’asseoir théoriquement cette nouvelle forme d’enseignement du latin et du grec en HK puis au Lycée et au collège. Il reste donc inédit et intéressant car il est le symbole de ce consensus entre toutes les instances universitaires sur les langues et cultures de l’Antiquité, consensus que l’on fait aujourd’hui voler en éclat.

 

Des passages surlignés attirent l'attention sur des arguments à mettre en avant par rapport à la réforme du collège 2016.

 

 

Le texte

Soutiens à notre lutte contre la réforme du collège

Nous publions dans ce module quelques textes de soutien transmis par des personnalités que nous remercions

ainsi que des articles de presse remarquables.

  • En signe de solidarité, Monsieur Franck Colotte, président de l'Assosciation luxembourgeoise des professeurs de latin et de grec (ALPLG) et représentant, pour le Luxembourg, auprès d'Euroclassica, nous a communiqué  l'article qu'il a publié le 11 juin 2015, dans la "Warte", qui est le supplément culturel hebdomadaire du "Luxemburger Wort", le plus grand quotidien duGrand-Duché :    Le texte 
  •  

  • Madame Liliane Picciola, Professeur émérite de littérature française du XVIIe siècle, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense a bien voulu nous transmettre le texte de son intervention lors de la conférence de presse organisée par les associations signataires de la pétition  et qui s'est tenue  le mercredi 8 avril 2015 à l’Institut d’études grecques,16, rue de la Sorbonne, à Paris. Le texte
Assemblée génarale de la CNARELA (30 mai 2015)

 

 L'assemblée générale de la CNARELA s'est tenue à la Sorbonne, le 30 mai 2015.

Lisez ici le procès verbal.

 Au cours de cette assemblée a été adoptée une motion concernant la mise en application anticipée de la réforme du collège dans certains établissements.Vous la trouverez en Annexe II, p. 19 du PV.

Assemblée générale de la CNARELA

 L'assemblée générale de la CNARELA s'est tenue à la Sorbonne, le 17 janvier 2015.

Lisez ici le procès verbal qui contient le compte rendu de notre audience à l'inspection générale.

 Au cours de cette assemblée a été adoptée une motion concernant les épreuves du CAPES de lettres classiques.

 

 

* Assemblée générale de la CNARELA

L'assemblée générale de la CNARELA s'est tenue le 21 octobre 2014, au cours des Journées d'octobre, à Strasbourg.

Lisez ici le compte rendu.

* Lettre à Madame la Ministre de l'Education nationale

 

Le 3 novembre 2014, la CNARELA a adressé une lettre à Madame la Ministre de l'Éducation nationale,

de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Téléchargez ici le texte de ce courrier.

Conférence des présidents d'associations de spécialistes


 Le 15 novembre 2014, la Conférence des présidents d'associations de spécialistes, à laquelle appartient la CNARELA, s'est réunie. 

  À l'issue de cette rencontre, un communiqué commun a été rédigé. Lisez-le ici.

Audience de la CNARELA au MENESR

Le 22 janvier 2015, la CNARELA a été reçue au Ministère.

Prenez connaissance ici du compte rendu de cette audience.

Réforme du collège : revues de presse archivées

Retrouvez dans ce module les anciennes revues de presse :

 RP6 (point au 17/05/2015)

RP5 (point au 19/04/2015)

RP4 (point au 12/04/2015)

RP3 (point au 03/04/2015)

RP2( point au 21/03/2015)

RP1 (point au 17/03/2015)

 

Audience au Conseil Supérieur des Programmes

Le 12 février 2015, les 4 associations signataires de l'Appel de 2013, APLAES, SEL, SLL et CNARELA, ont été reçues au Conseil supérieur des Programmes.

Lisez ici le compte rendu de cette audience.

Conférence de presse / réforme du collège

Une conférence de presse organisée par la CNARELA ainsi que par les associations signataires de notre pétition (APFLA-CPL, APL, APLAES, SEL et SLL) et soutenue par l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres se tiendra

le 8 avril à 17h30 à l'Institut de grec de la Sorbonne.

Audience du 31 mars 2015

Au cours de l'audience du 31 mars, le ministère n'a donné aucune réponse sur des propositions faites

et a apporté des réponses parfois très inquiétantes sur les questions que nous avons posées.

Lisez le compte rendu de l'audience

Les nouvelles grilles, dont on ne nous a pas parlé lors de l'audience, sont encore plus alarmantes.
Nous devons poursuivre nos actions sans relâche !

Nous approuvons le communiqué intersyndical du 3 avril et nous exigeons le retrait de la réforme sous sa forme actuelle.

Loin de refuser toute réforme, comme le montrent nos propositions,
nous demandons une remise à plat de celle-ci, avec des consultations auxquelles nous sommes prêts à participer.

Communiqué de presse des associations signataires de la pétition

 À la suite du vote du CSE, favorable à la réforme du collège prévue pour 2016, les associations signataires de la pétition :

 https://secure.avaaz.org/fr/petition/Madame_la_Ministre_Latin_et_grec_ancien_pour_tous_les_eleves_dans_tous_les_etablissements/?mDZAljb 

ont publié un communiqué de presse.

Prenez-en connaissance ici .

 

* Absence des Lettres classiques dans la consultation sur le socle commun

 Au début de la consultation sur le socle commun, les professeurs de Lettres classiques exerçant en collège ne peuvent répondre à la question : "Quelle est votre discipline d'enseignement ?".  Seul le "français" apparaît ; ni latin, ni grec, ni langues et cultures de l'Antiquité.

   ! Lisez ici la demande d'audience adressée par la CNARELA à Madame Robine, Directrice générale de l'enseignement scolaire.

 

- Lisez ici la lettre que la CNARELA a adressée à Madame la Directrice générale de l'enseignement scolaire pour protester contre cette absence.

 

- Téléchargez ici la réponse de Madame F. Robine, Directrice générale de l'enseignement scolaire.

.....................

Pétition de la CNARELA, APFLA-CPL, APLAES, SEL et SLL

 

 Continuons à nous mobiliser. Signez et faites signer la pétition. 

 

 

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Madame_la_Ministre_Latin_et_grec_ancien_pour_tous_les_eleves_dans_tous_les_etablissements/?mDZAljb 

 

Notre pétition a atteint les 42 000 signatures (sans compter les signatures recueillies sur papier). Continuons à la diffuser !

Rentrée 2015 : ALERTE !

 11 mai 2015 : la CNARELA adresse une lettre ouverte à Madame la Ministre de l'Éducation nationale, lui demandant d'intervenir pour que tous les élèves qui le souhaitent puissent étudier le latin et le grec, Langues et Cultures de l'Antiquité. Lisez-la

La préparation de rentrée s'annonce lourde  de menaces pour nos disciplines

 

Les  premières décisions tombent. Alertez-nous ! Réagissez !

 

Dans l'Académie de Clermont-Ferrand : nouvelle menace !

-Au collège de Lurcy-Lévis, établissement REP, sur 165 élèves, 56  sont volontaires pour suivre les options latin et ou grec. La DHG n'annonce que 9 heures pour toutes les options confondues, alors qu'actuellement 21 sont nécessaires pour pouvoir toutes les assurer. Les solutions proposées mettent en danger toutes les options, notamment les langues anciennes ainsi que le poste de la professeure de lettres classiques.

 

 

Dans l'Académie d'Amiens  :

-Les sections de latin sont fragilisées par une décision semble-t-il rectorale, appliquée par les proviseurs, de supprimer l'enseignement d'exploration en seconde.

 

Ce problème nous  est également signalé  dans l'académie de Reims.

 

Dans l'Académie de Caen :

-Au Lycée Millet de Cherbourg, l'option grec enseignée depuis 30  ans risque de disparaître.

Une pétition a té mise en ligne pour défendre cet enseignement

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N47338

Cette pétition a obtenu satisfaction.

 

La nouvelle méthode de calcul des DHG, notamment en collège menace gravement nos disciplines.

Prenez connaissance ici d'un exemple académique de ce document.

Dans l'Académie de Montpellier :
L'ARELAM s'est associée à la  démarche de plusieurs syndicats ainsi que d'associations de parents d'élèves et de professeurs. Des discussions vont pouvoir s'engager pour tenter de régler tous les problèmes rencontrés. Téléchargez la lettre à Madame la Ministre de l'Education ainsi que le communiqué de presse rédigés à cette occasion.

Au final, dans cette académie, ce sont 12 postes de lettres classiques qui risquent de disparaître.

 

Dans l'Académie de Nancy :

Un  DASEN a annoncé que les moyens seront supprimés  pour les groupes de moins de 15 élèves.

 

Dans l'Académie de Strasbourg :

-Au collège Jean Moulin de Rouffach (Haut-Rhin) les horaires de latin ont été réduits à 2 heures en 4e et en 3e.

-La sectorisation empêche les élèves du collège  Bel-Air de Mulhouse, ainsi  que les autres collèges du secteur, de poursuivre au lycée de leur secteur Louis Armand qui ne propose pas le latin.


Dans l'Académie de Limoges :

-Au collège Victor Hugo de Tulle, la DGH n'est pas favorable au latin. Huit heures sont prévues pour la rentrée 2015 (un groupe par niveau), alors qu'il y a  actuellement deux groupes de 5e (33 élèves). Si tous poursuivent l'option en 4e,  la classe de latinistes atteindra l'effectif de 33 ! Peut-être ne sera-t-il pas possible d' accueillir en 5e tous les élèves qui le souhaitent ?

 -Au collège de Bessines, un seul groupe rassemblera les 4e et les 3e alors que les programmes nationaux sont différents.

 

Dans l'Académie de Clermont-Ferrand :

-Au collège de St Dier d'Auvergne, le principal a décidé d'enlever une demi-heure de latin par semaine aux groupes de 4èmes et de 3èmes alors que  47 élèves (soit un quart du collège) pratiquent le latin dans cet établissement.

 

Dans l'Académie de Toulouse :

-Au collège de Fronton, la Principale profite d'une baisse conjoncturelle d'effectifs pour supprimer un demi-poste de lettres classiques, ce qui, à terme, empêchera de continuer à accueillir tous les élèves volontaires.

 

Dans différentes académies :

- Les chefs d'établissement n'offrent la possibilité de s'inscrire qu'en Enseignement d'Exploration ou qu'en option facultative afin de réduire les groupes puis de les faire disparaître.

Réforme du collège : nouvelles fiches présentées par le Ministère

 

Grilles remises aux syndicats avec les nouveaux horaires : seconde version (le 25 mars) :

 fiche 1, fiche 2, fiche 3

Changements : nous restons dans les EPI, mais à côté, des "enseignements complémentaires" sont créés : 1h en 5e, 2h en 4e, 2h en 3e pour latin-grec. 

Les actions de la CNARELA commencent à faire bouger des choses mais nous sommes loin du compte ! Continuons à diffuser la pétition !

Audience au Ministère

Nous serons reçus le mardi 31 mars par madame Agathe Cagé, Conseillère en charge du second degré, des programmes et de l'évaluation des élèves.

Les associations signataires de la demande d'audience, dont les noms figurent sur la pétition, se joignent bien entendu à nous.

 

Nous poursuivons nos actions et restons vigilants.

Consultez ici le texte de la demande d'audience.

Réforme du collège


Les grandes lignes de la réforme du collège ont été annoncées.
Prenez connaissance du document publié par le Ministère.

Sa lecture provoque interrogations et inquiétudes :

  • Que devient le grec ?
  • Quelle sera la place réellement attribuée au latin ?

Réagissez auprès de vos associations régionales qui transmettront à la Coordination.


 

L'ARELACLER (Clermont-Ferrand)  nous propose un diaporama qui permet d'analyser le  texte de la réforme.

N'hésitez pas à le consulter et à l'utiliser dans vos réunions. Merci à cette ARELA !

Sondage en ligne sur la rentrée 2015

La CNARELA a décidé de lancer un sondage en ligne sur l'évolution de la situation dans les collèges et les lycées.

Cette consultation nous fournira des arguments pour interpeller le ministère sur les conditions de rentrée. Il s'adresse aux professeurs de lettres classiques. Merci d'en informer vos collègues.

Pour répondre à ce questionnaire, cliquez ici : http://fr.ze-questionnaire.com/repondre.php?s=39315&d=SPWtijliCSBR